vendredi 23 décembre 2011

Prometheus

Le film qui me donne le plus envie est Prometheus, un préquel à Aliens réalisé par Riddely Scott lui-même. La bande-annonce me semble prometteuse. Le film sortira à mi-année en 2012.


mardi 13 décembre 2011

Première partie avec le Field Manual


Nous avons fait une première partie avec le Field Manual où les Peace Rivers de Jason ont battu mes troupes du Nord (par 2 PV contre 1).


Les changements sont peu flagrants mais la simplification des portées rend le jeu plus fluide.


Cette partie a permit de voir à quel point la détection et la dissimulation sont essentiel. Par exemple, les Peace Rivers peuvent tirer sur les pauvres Gear du Nord grâce à leur capacité de détection élevée même derrière plein de couvert. Dur dur.




[Dystopian Wars] Prêt à appareiller

J'ai terminé ma flotte du Covenant of Antartica pour Dystopian Wars, enfin presque puisqu'il le me reste les navions à peindre mais cela devrait aller assez vite.




dimanche 4 décembre 2011

[Dust Tactics] De l'usage du phaser

Lors de ma dernière partie par internet j'avais pris une branlée à cause de mon armée inadaptée au combat urbain (et puis surtout parce que j'avais mal joué). J'ai proposé à JMD de refaire le scénario mais cette fois-ci avec une liste d'armée US adaptée au combat en bâtiments et capables de juguler la charge des gorilles et faire face aux zombies qui piquent (liste d'armée d'ailleurs dictée par mon maitre à penser sur Dust Tactics, Mr JMD en personne).

J'ai quand même apposer ma touche personnelle, en utilisant les nouvelles figurines de troupes anglaises, les Red Devils accompagnés par Action Jackson. Je voulais tester les armes phaser. Elles ont une portée correcte et un côté aléatoire (pour chaque touche on lance un certain nombre de dés de dégâts) mais leurs effets sont constant quelque soit la défense adverse et servent contre l'infanterie et les véhicules. De plus les phasers ignorent les couverts...utile en combat urbain.


Après un combat acharné (il restait peu d'unités sur la table) j'ai remporté la partie notamment parce que mon adversaire m'a laissé l'initiative pensant que ces zombies résisteraient. Je suis satisfait par les armes phaser même si j'ai raté tous mes tirs sur un véhicule...

samedi 3 décembre 2011

Guide pratique du bon verrouilleur pour le Field Manual

J'ai mis à jour mon petit guide pratique du bon verrouilleur pour prendre en compte les évolutions liées au Field Manual. On peut le télécharger ainsi que le générateur de terrains sur la page de Téléchargements (en haut de la colonne de droite)

mercredi 30 novembre 2011

La légende de Drizzt

J'apprécie réellement l’œuvre de R.A. Salvatore même s'il est difficile de parler de chef-d’œuvre dans le cas de la saga de Drizzt Do’Urden, un elfe noir qui est passé de l'Outreterre vers la lumière (et pas sans mal). Le Drow qui est devenu un rôdeur a fédéré autour de lui un cercle d'amis fidèles et a attiré aussi des ennemis d'envergure, dont Artemis Entreri, l'assassin qui est de loin mon personnage favori (comme beaucoup j'imagine). 

C'est donc tout naturellement que je me suis jeté sur Legend of Drizzt, un jeu de plateau collaboratif dans la lignée de Castle Ravenloft et Wrath of Ashardalon. L'intérêt pour moi réside dans le fait que le jeu peut se jouer en solitaire. La boite est bourrée de matériel : une quarantaine de figurines plastiques (dont Artemis!), des tuiles reproduisant l'Outreterre, des cartes de trésors, monstres, etc., des pions et des marqueurs à gogo. Le jeu est assez simple et plutôt dur (surtout seul) et au final assez plaisant malgré un certain côté répétitif (surtout en solitaire). La possibilité de jouer des héros (Bruenor, Catti-Bri, Wulfgar, Regis, ...) et des vilains permet de laisser l'aspect collaboratif de côté  et de se faire de mauvais coups entre joueurs.

Malgré le prix, cela reste un bon achat qui me fait voyager dans les Royaumes Oubliés.

dimanche 27 novembre 2011

Campagne AMJH 2011/2012

La campagne Heavy Gear à l'AMJH s'était terminée un peu brutalement. Les anciens joueurs souhaitent reprendre la règle et repartir en campagne mais dans un cadre beaucoup plus simple et nécessitant moins de préparation et de bookeeping. Nous allons aussi en profiter pour tester les règles du Field Manuel - Core Rulebook Revised. Pour la campagne j'envisage les principes suivants qui sont nettement orientés vers sur le principe d'une ligue.
  1. La campagne se situe en 1937 (4 ans avant le retour des envahisseurs terriens en 1941).
  2. Avant la campagne, chaque joueur choisit une faction : Nord, Sud, Peace River, PAK ou Leagueless (bandits ou mercenaires). Les joueurs peuvent choisir une organisation ou un régiment de renom et changer en cours et campagne (en revanche chaque joueur garde sa faction).
  3. Au début de la partie, les joueurs déterminent le scénario
    1.  Construction de l'armée
      1. Les joueurs se sont mis d'accord sur la Valeur de Menace de leur armée
      2. Pas de restriction sur le Niveau de Priorité
      3. Points de Commandement : Ld + 1 par tranche de 500 VM
    2. Mise en place de la table : Effets et évènements sont optionnels (simplification)
    3. Zone de déploiement
    4. Mission et Objectifs : 2 PO + 2 PO par tranche de 750 points (simplification : 2 ou 3 PO)
    5. Support (Frappe aérienne, Défense Antiaérienne, Points de Commandement, Infiltrateurs, Artillerie, Emplacements de Défense, Réserves) : Niveau de Priorité + 1 par tranche complète de 500 VM
    6. Déploiement : jet de Ld. Le vainqueur détermine qui se choisit la zone de déploiement et déploie en premier un groupe de combat. Les emplacements de défense comptent comme un groupe de combat.
    7. Bataille !. Le nombre de tours de jeu : 4 + 1 par tranche de 1000 VM
    8. Pour déterminer le vainqueur, on calcule le nombre de PV obtenu pour chaque force. La force avec la plus haute proportion d'objectifs accomplis est le vainqueur de l'engagement (PV/PO en %). En cas d'égalité le joueur avec le Niveau de Priorité le plus faible remporte la partie. 
  4. Le vainqueur gagne 1 Point de Campagne.L'accumulation des PC permettra de déterminer le vainqueur.
Sur la suggestion de Bruno, je pense proposer une carte à hexagones avec des zones identifiées proposant des scénarios spéciaux conçus à l'avance accessibles en fonction des PC obtenus.  Idée à creuser.

Une après-midi au club

J'ai passé mon après-midi au club de l'AMJH pour une fois sans jouer. J'avais prévu du Dystopian Wars ou du Dust Tactics mais les parties ne purent se faire. Aussi j'ai butiné de table en table pour casser les pieds aux autres joueurs ou profiter des échanges lors des parties. 

Il y avait de la diversité : du Force on Force 2GM (autant j'adore ce jeu, autant la période m'ennuie de plus en plus), du SAGA (maintenant je suis sur que ce jeu de plateau n'est pas pour moi -- j'aurai du écouter tous ceux qui n'en disait pas le plus grand bien au lieu d'acheter la règle sur un coup de tête .... et ne parlons pas des dés qui aiment voyager), du Flames of War (pas un mauvais jeu mais avec un marketing agressif qui me rappelle les Gros Woleurs), de l'Eden (voilà un jeu français qui dure : bravo) et de l'Infinity.

J'ai surtout suivi Infinity car au final je reste attaché à ce jeu qui à mon humble avis s'est un peu perdu en route avec des effectifs trop nombreux et un surenchère constante dans la technophilie. Et je me dis que je me laisserai tenter s'il fallait y rejouer (même s'il me reste bien peu de figurines).

dimanche 20 novembre 2011

[Dystopian Wars] Les chantiers de l'Antartique marchent à fond

Je me suis lancé dans les eaux froides pour peindre le reste de ma flotte. J'ai essayé d'utiliser des encres pour donner du relief mais au final cela ne donne pas grande chose de plus. 

En revanche, j'aime bien le vert-bleu que je trouve plus original et Steampunk que le vert précédent trop militaire à mon goût. Il me reste encore à peindre 7 vaisseaux, sans compter les drones. Allez au boulot.



mercredi 16 novembre 2011

[Dust Tactics] Deuxième partie par internet


Après une première expérience probante, j'ai refais une partie sur internet avec JMD. Cette fois-ci il s'agissait du scénario 7 d'Opération Seelöwe où les troupes doivent prendre les bâtiments (chaque unité présente dans un bâtiment rapporte le double de son budget en points de victoire). 


J'étais tellement accaparé par ma nouvelle webcam que j'ai négligé le scénario et je me suis présenté avec des blindés lourds US dont de l'artillerie. En face mon adversaire allemand alignait entre autre, des gorilles, des zombies, des pionniers et des vilains en armures lourdes accompagnés par Lara. Je me suis fais massacré.


Du coup comme je devais jouer au club de l'AMJH dans la foulée, j'ai récupéré la liste d'armée allemande et la liste d'armée US que JMD avait préparé pour le scénario, au cas où. La partie fut acharnée et au final, le joueur allemand a gagné mais de quelques points seulement. L'infanterie US équipée de lance-flammes est tout à fait pertinente. Son côté Fast associé aux troupes de saut avec un mouvement de 2 sont parfaits pour prendre rapidement pied dans les bâtiments.

Les zombies sont des proxies AT-43

vendredi 11 novembre 2011

[Dystopian Wars] Premier modèle peint

Je me suis lancé dans Dystopian War et pas forcément par le plus facile. Au lieu de peindre une petite frégate, j'ai peins un porteur de drones. En effet j'ai acheté le blister avant de recevoir ma commande de Covenant of Antartica. 


Finalement je trouve le vert un peu trop classique et je vais utiliser pour la suite de ma peinture, un vert plus clair tirant sur le bleu. Ayant reçu ma commande, je les ai monté, sous-couché et commencé la peinture.

mardi 1 novembre 2011

[Dust Tactics] Figurines peintes

J'ai participé à un concours de peinture sur le forum de Dust Tactics France où je suis arrivé bon dernier. Malgré ce camouflet pour mon égo démesuré, je vais quand même mettre les photos de mes figurines peintes.




 

dimanche 23 octobre 2011

[Dystopian Wars] Première approche


Grâce à Jason et à son frère, j'ai pu découvrir Dystopian Wars de Spartan Games, un jeu d'uchronie victorienne, où des flottes de navires épaulées par des véhicules volants, des robots et des troupes terrestres s'affrontent. Ceux qui ont aimé La Ligue des Gentlemen Extraordinaires, le steampunk et les univers décalés devraient apprécier. Ce jeu utilise le même moteur de jeu que Firestrom Armada et je me suis donc retrouvé en terrain connu, même si la règle m'a sembler dense (et encore nous n'avons utilisé qu'une partie de règles car Jason n'avait pas tout assimilé - private joke).


Cette première approche est une réussite et la partie m'a enchanté et pas seulement parce que les figurines étaient magnifiquement peintes. J'espère pouvoir découvrir plus intensément les règles d'autant plus que le Covenant of Antarctica me fait de l’œil. Je trouve d'ailleurs que la diversité de troupes et de terrain offerte par DW rend le jeu plus riche et profond que FA.






samedi 15 octobre 2011

[Dust Tactics] Nouvelles démonstrations à l'AMJH


J'essaye d'accrocher un maximum de joueurs et de faire naitre des vocations à mon club de jeu (AMJH). Nous avons fait le scénario 3 et 4 de la campagne présente dans la boîte de base (la grosse en français). 


 L'allemand était l'attaquant. Il a remporté le scénario 3 et aussi le 4 mais de justesse pour ce dernier.

Je vous conseille de jouer face à Ra-Deg car il a une poisse extraordinaire : rater ses jets de sauvegarde, lancer 15 dés et faire 1 perte...


samedi 8 octobre 2011

[Flashing Steel] Le retour d'Errol Flynn

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas parlé de Song of Blades and Heroes; Flashing Steel m'en donne la possibilité avec cette nouvelle déclinaison du moteur de jeu se situant entre la deuxième moité du 16ème siècle et les premières années du 18ème siècle. On peut ainsi jouer pendant les Guerres de Religion, durant l'époque glorieuse des pirates, découvrir le nouveau monde, combattre au côté des mousquetaires et ainsi de suite. Le plus important est de la faire avec panache et style.

Le jeu est complet aussi il n'est pas nécessaire de posséder SBH. Par la suite sortira Flashing Steel - Forged in Blood qui permettra de jouer avec des Compagnies de 100 figurines. De l'action en perspective...

Nouvelle faction pour HG ! NuCoal is coming !

La toute nouvelle armée pour Heavy Gear Blitz pointe le bout de son nez en fin d'année ! Et croyez-moi, ça va déchirer !

Voici pour commencer l'artwork de la couverture du Field Manual dédié à cette nouvelle faction.



Je suis très fier d'avoir travaillé dessus.

J'ai réalisé les modèles 3D alors que Mariko, Greg et Alex Perkins ont colorisé l'image !

Et voici mon Bébé, Le Hussar, un gear/tank/strider (rien que ça) capable de se transformer en cours de jeu...



Il dispose de 5 systèmes d'armes différents.
Il sera d'abord disponible en version debout, puis peu après en position tank.



Une petite animation promotionnelle réalisée par votre serviteur.



Et enfin, voici le reste des figurines réalisées par le sculpteur traditionnel de DP9. Elles sont magnifiques.




Sachez qu'il y aura d'autres figurines originales pour cette faction (pour info, j'en ai sculpté 2 autres).

Le prochain Gear Up sera dédié à NuCoal, avec notamment un interview et un exemple de Sculpt 3D.

Voici quelques liens utiles pour en savoir plus dès maintenant :

Pre-commande sur Wayland

Beast Of War

Mon site web

dimanche 2 octobre 2011

[Dust Tactics] Première partie par internet

J'ai pu mettre en pratique les grands principes de l'article de JMD paru dans Ravage : "Comment à jouer à distance à Dust Tactics" et en plus avec l'auteur lui-même. Par conséquent par ce dimanche matin ensoleillé, j'ai affronté 200 points d'allemands de JMD avec mes ricains. Pour faire simple nous avons utilisé le scénario 1 de la campagne fournie avec le livre de base.


Le principe fonctionne bien malgré la luminosité ambiante. En revanche le fait d'avoir une webcam intégrée à mon ordinateur portable n'est pas très pratique car le portable doit rester positionné pour visualiser la table de jeu en entier et du coup je suis un peu loin de l'écran. Nous n'avons pas eu de problèmes avec Skype hormis quelques coupures de son (étant loin du micro je devais hausser la voix). 


En jouant face au maitre à penser français de Dust Tactics m'a permis de progresser dans la règle.  Au final, j'ai remporté la victoire même si j'ai eu chaud aux fesses lorsque les singes m'ont chargé après avoir été réactivé par la section de commandement allemande.

Pouvoir jouer avec un pote vivant à l'autre bout de la France est très agréable. Du coup pour un plus grand confort de jeu et comme je pense que je vais remettre cela régulièrement, je vais peut être investir dans une webcam indépendante que je pourrais plus facilement positionnée.

lundi 26 septembre 2011

[Dust Tactics] Démonstrations à l'AMJH

Ce dimanche j'ai fais une démonstration de Dust Tactics à mon club de jeu, l'AMJH : 3 parties à 200 points et 4 joueurs dont moi (2 par camp).

Même si je suis novice (1 seule partie à mon actif), les démos se sont bien passées malgré quelques bourdes dues à ma méconnaissance des règles (Jump par-dessus les "bâtiments", lance-flamme utilisé au corps à corps et j'en passe).

Les 3 participants étaient des joueurs expérimentés et au final, il ressort que :
  • les figurines sont magnifiques
  • la règle est simple
  • les règles de moral peuvent manquer
  • les règles de vue avec les carreaux sont parfois pesantes
  • les marcheurs sont fragiles
  • sans scénarios, le jeu est répétitif et limité
Malgré tout, j'espère avoir créee quelques vocations.

dimanche 18 septembre 2011

[Dust Tactics] A la découverte de....

Grâce à JMD, j'ai découvert Dust Tactics au travers d'une partie de démonstration où allemands et américains se sont affrontés sur un plateau de jeu. J'étais assez méfiant sur ce jeu, à la fois parce que l'uchronie seconde guerre mondiale ne m'attire pas mais surtout que ce type de jeu avait fleurit depuis quelques temps (SOTH, AE-WWII, etc.). 

Malgré la simplicité des règles, Dust Tactics est une excellente surprise : les figurines sont belles, le système de jeu tourne bien et l'on sent derrière la création une réelle intelligence dans la conception.

Au final, l'utilisation des cases est rafraichissante et la prise en main du jeu est exceptionnellement rapide. Le seul reproche serait dans le nombre limité de factions (j’attends les anglais avec impatience).

La communauté française me semble dynamique comme le montre le forum Dust France.

 Comment çà, un blindé ne peut pas traverser ce type de terrain !

mardi 6 septembre 2011

[Galactic War One] Passage en revue de la règle (partie 2)

Deuxième partie : le système de jeu

GWO propose un système à l'échelle de la compagnie assez simple et plutôt original. Le jeu propose un système d'activation alternée au niveau de l'unité (entre 3 et 6 fireteams comprenant 5 figurines). Lors de l'activation de l'unité, le joueur peut lui octroyer des ordres spéciaux comme séparation des tirs, prise d'objectifs, etc, puis elle teste son moral, conduit mouvement, tir et assaut.

L'originalité réside essentiellement dans le combat : on lance 3D6 par unité (et non par fireteams ou figurines) auquel on ajoute différents facteurs (qualité, arme, portée, ). Le joueur en défense lance aussi 3D6 et ajoute ses modificateurs comme couvert, armure et les écrans de force. Par écart de 3, le défenseur perd un fireteam. Les règles sur les véhicules sont aussi simples. On trouve tout ce qu'il faut dans la règle, il y a même des règles d'escarmouche.

Au final, GWO me semble attirant de part son échelle (on joue plein de figurines) et la simplicité de ses règles. Et puis ne cachons pas le fait que même si l'univers du jeu et les gammes de figurines de Blue Moon Manufacturing ne plaisent pas, il est tout à fait possible de créer son propre univers et créer des profils originaux pour d'autres figurines.

mercredi 31 août 2011

[Galactic War One] Passage en revue de la règle (partie 1)

Première partie : le livre de règles et le cadre de jeu
 
Le livre de règles
Galactic War One se présente sous la forme d'un livret de 90 pages, la moitié consacrées des pages étant consacrées au background, et aux règles (système de jeu, scénarios, création de profils et annexes) et l'autre moitié aux listes d'armées. Seule la couverture est en couleur. Côté illustration, GWO est assez pauvre : quelques photos qui ne rendent pas justice aux figurines et quelques illustrations qui ne permettent pas de s'imerger dans l'univers. Je trouve toujours curieux qu'un livre de règles qui existe pour supporter une gamme de figurines ne s'appuient pas à fond dessus.  En substance, le livre de règles ne fait pas bander.

Le cadre du jeu
Le jeu se déroule durant la Première Grande Guerre Intergalactique qui ravage la Nouvelle Frontière. En effet, grâce aux portes warp, de nouveaux secteurs de la galaxie ont été découverts et sont l'objet de la convoitise de différentes forces armées.
 
Les conflits sont gérés à l'échelle de la compagnie  : les armées présentes dans les conflits sont constituées de quelques unités comprenant des fireteams (1 fireteam = 5 figurines d'infanterie, une unité comprend de 3 à 6 fireteams), des blindés à roues, chenilles ou gravifiques (surtout), des marcheurs de combat et des véhicules volants pouvant transporter infanterie et véhicules. La technologie est assez limitée dans le jeu; outre les armes à feu, on trouve des armes à énergie (plasma, laser, electro). L'univers est très pas technophile, on ne baigne pas dans la hard science.
 
Les factions
Le jeu présente 7 factions qui correspondent aux gammes de figurines de Blue Moon Manufacturing
  • Terran Confederation: la faction la plus classique composée d'une infanterie solide et de marcheurs de combat lourds.
  • Mercantile Collective: les corporations utilsent des mercenaires pour s'assurer des libres droits commerciaux au sein des nouvaux secteurs
  • Universalist Military Forces: ce mouvement réligieux et prosélyte peut compter sur les capacités psi de ses troupes.
  • Post Human Liberation Force: ces clones se sont libérés et ne tiennent pas à retomber entre les mains de leurs anciens esclavagistes
  • Orion Republic: ces humains utilisent les majoritairement des dropships et de l'infanterie en armure lourde.
  • Ferreen Raiding Force: ces maraudeurs aliens aux pouvoirs psychic n'hésitent à utiliser des monstres au sein de leur armée.
  • The Arlocks: ces aliens nomades utilisent essentiellement des véhicules volés ou achetés aux autres factions.
Il existe un point très positif dans GWO : outre les factions officielles, le livre de jeu permet de construire ses propres profils d'infanterie et de véhicules. Cela permet d'introduire d'autres gammes de figurines (il y a d'ailleurs de la pub pour Khurasan dans le livre) dans l'univers de jeu ou de se créer son propre univers de jeu.