mercredi 19 novembre 2008

[Hundred Kingdoms] Un jeu qui mérite d'être mieux connu...

L'article de DragonTigre sur Black Orc Games m'a donné l'idée de parler un peu de ce jeu trop méconnu. Signalons que cet éminent bloguriniste à gagné quelques figurines suite à l'un des concours de dessins qu'organise régulièrement Black Orc.

Figurines de la tribu Panthera utilisées comme proxies de tirailleurs Bastis pour Wargods of Aegyptus

Hundred Kingdoms est un jeu de combat de masse fantastique centré sur l'importance du Seigneur de Guerre qui dirige l'armée. Le jeu utilise systématiquement des mécanismes simplificateurs dans l'idée de proposer un jeu aisé à apprendre et à jouer. Par exemple les formations des unités sont spécifiées dans la liste d'armée : une unité d'archers d'Avalon est organisée en deux rangs de cinq figurines tandis qu'une unité de chevaliers montés sera constituée de deux lignes de trois cavaliers. Un autre exemple symptomatique est la manière de déplacer les unités formées : elles peuvent librement se déplacer sur le champ de bataille sans avoir à gérer roue, changement de formations ou de nombre de rangs, etc.

Primates de l'Empire Simian

Les combats sont résolus aussi de manière rapide : pour chaque figurine pouvant porter une attaque, le joueur lance un d20. Si le résultat est inférieur ou égal à la valeur d'Attaque de l'unité elle occasionne une touche. Le défenseur peut neutraliser les attaques ennemies en lancant à son tour à d20 pour chaque touche subie et obtenant un résultat inférieur ou égal à la valeur de Défense de son unité. Le système de jeu est complet, avec des règles avancées de météo, de siège et de magie. La simplicité des règles font que le jeu se prête particulièrement bien aux tournois et aux campagnes.

Chaos sur Avalon
Le chaos ravage le vieil empire qui s'était construit pas à pas en unifiant des nombreux royaumes féodaux. Il a maintenant laissé sa place à une centaine de royaumes indépendants, chacun en lutte avec les autres pour le pouvoir et le contrôle des terres.


Chaque joueur prend le rôle du WarLord de ces royaumes pour unifier le territoire par la conquête et la destruction des autres WarLords. Black Orc Games propose une large gamme ds figurines 28mm pour représenter ces 100 Kingdoms fort différent les uns des autres. On va donc trouver des transpositions de nations historiques et purement fantastiques : japon médiéval, occident médiéval, empire romain peuplé de simiens, des barbares (hommes-félins), des amazones, démons, sauriens, insectoïdes, de nobles centaures et des monstres maléfiques.

Roi Thomas Killian et ses archers

Règles
On peut télécharger sur le site Black Orc, les règles de base de 100K gratuitement et au format PDF. Les règles sont complétées par des fichiers consacrées à la magie (sorts et objets), au siège mais aussi aux inévitables règles spéciales permettant de donner du relief à des unités spécifiques. On trouve aussi les listes d'armées pour 11 royaumes différents.

Pour ceux qui préfèrent l'escarmouche il existe aussi une version spécifique appellée Warband, téléchargeable tout aussi gratuitement.

100K est un jeu qui peut satisfaire les joueurs lassés des règles compliquées et alambiquées, basant leur modèle économique sur la surenchère dans la puissance des derniers livres d'armées sorties.

Personnages Panthera et archers
Enregistrer un commentaire