mercredi 6 août 2008

[Confrontation] Le Griffon veut sa revanche !

Après avoir pris une taule mémorable face au Lion et à sa magie prépondérante, j'ai décidé de venger l'honneur bafoué des Griffons en retournant au combat mais cette fois-ci avec une Bannière complète de 3000 points. Je vais donc aligner 5 unités :
  • 10 Lanciers (+ Abel, Aumônier, Musicien, Porte-étendard)
  • 8 Fusiliers (+ Melkion)
  • 8 Templiers (+ Severian, Chapelain, Musicien, Porte-étendard)
  • Canon
  • Griffon
Pour le Griffon, Melkion et 2 servants du Canon, je vais utiliser quelques proxies plus ou moins de bon goût mais mon adversaire a beaucoup d'imagination.

Le Griffon m'a posé quelques soucis vu que la carte de le figurines et les cartes des capacités titanesques ne sont pas dans le paquet de carte de la faction Griffon (je comprend que parfois les gens râlent contre le machin rouge). Après avoir sollicité la sagesse du forum dédié à Confrontration, je me suis inspiré de Belial pour faire mes cartes (merci encore aux membres du forum aussi actifs que sympathiques).

Mon adversaire aligne 6 unités : 1 Lanciers, 1 Lanciers avec Magicien, 2 Joueurs d'épées, 1 Gardes Royaux avec la Lionne Rousse et 1 unité de Cavalerie Lourde avec une espèce de bourrin à plus de 400 points capable de délivrer des attaques d'une force incommensurable.

La partie
Le scénario retenu est le contrôle d'une colline trônant en plein milieu d'une zone enneigée. Il va donc falloir engranger tour après tour des points d'Elixir en contrôlant l'objectif central.

Dès la phase de déploiement, j'ai tout de suite vu que je n'aurai jamais le déçu sur les tests d'Autorité car en face y'a du Stratège avec tout plein de commandement. Je décide de jouer mou avec mes Fusiliers d'un côté et le canon de l'autre (j'aurai pu mettre le canon face à la colline et dézinguer tout ce qui y monte, mais je ne suis pas comme cela...). En fait je veux surtout tester le Griffon. Mon adversaire, joueur expérimenté, écrante bien ses unités de choc et place globalement face à moi.

Vu les zones de déploiement monstrueusement grandes, on va tout de suite rentrer à l'essentiel, mon canon le surprend un peu avec son Attaque de 9 et sa Force de 14 (tiens d'ailleurs les caractéristiques des servants diffèrent entre le livre d'armée et la carte). J''ai prévu l'enchainement suivant pour mon Griffon : Charge en Piqué, Rugissement (vu la facilité à rallier, l'effet est quasi nul), Balayage et enfin le Titan lui-même. Les unités Lion qui agissent entre les activations de mon Griffon prennent pied sur la colline ou se rallie. Je décide de jouer mou et j'envoie le Griffon sur l'unité de Lanciers avec le Magicien car je hais son sort qui lui fait balancer une attaque magique à chaque activation d'unité (je n'avais pas envie de jouer le Griffon genre aspirateur qui remonte petit à petit le flanc adverse). Grosse erreur car la cavalerie (enfin ce qu'il en reste après avoir digéré quelques boulets de canon) charge le Griffon et malgré toutes les règles titanesque, le super Incarné à cheval le tue d'un coup de lance méprisant.

Le reste de la partie va changer et mon adversaire va prendre l'ascendant, engluant mon infanterie et m'empéchant d'engranger des points d'Elixir car il contrôle la colline tour après tour. Je tiens le choc mais je perd car il arrive à 20 points et c'est la trêve.

Ce fut une partie sympatique mais qui devint de plus en plus tendue, tour après tour. On pourrait gloser longtemps sur le coût respectif de certaines unités et le bourrinisme de certaines autres : l'adversaire a toujours des unités qui semblent plus fortes. Cela dit, un jour, il faudrait que la société éditrice se penche sérieusement sur l'aspect qualité du suivi (caractéristiques des troupes différentes dans le livre d'armée et sur les cartes par exemple).


Enregistrer un commentaire