samedi 19 mars 2011

[Mousquets et Tomahawks] Deuxième partie

J'ai donc fais ma deuxième partie de M&T avec 3 autres joueurs ayant peu ou jamais joué. 600 points d'anglais (infanterie de ligne, légère, cavalerie, rangers et sauvages) ont affronté 600 points de milice canadienne épaulée par des sauvages encore plus sauvages que les nôtres.


Nous avons commis toutes les erreurs de débutants : pas assez de couvert, pas de scénario (on a décidé de se poutrer), aucune stratégie et donc au final une partie nulle (au propre comme au figuré).


Le gameplay de Mousquet et Tomahawk est assez particulier : les militaires de carrière sont moins bons au tir que toutes les troupes irrégulières ce qui les obligent à se mettre en ligne pour un feu roulant les rendant plus vulnérables et exposés à l'ennemi.


Quant à la cavalerie...à part tirer à la carabine, elle ne sert pas à grand chose (il faut oublier la pose guerrière de mes sabreurs car en réalité ils sont peu efficaces en charge). . Certes la cavalerie est présentée comme de l'infanterie montée mais lorsque on peut l'équiper de sabre ou de lance (chez les bouffeurs de grenouilles), on s'éloigne de ce concept. J'ai vu des situations particulières comme celle où mon officier de cavalerie s'est retrouvé seul face à des sauvages car les cavaliers avaient fui...sans lui

Autre élément de frustration, la difficulté de tirer sur des natifs alors que eux t'allument sans vergogne et si en plus la nuit tombe sous la forme d'un évènement aléatoire...


Il faut faire table rase de ces petites insatisfactions car le but du jeu ne me semble pas d'être forcément très crédible (encore que cela reste une question de point de vue) mais plus d'offrir un système simple et facile d'accès. Il faut jouer dans l'esprit du jeu et non dans ce que l'on voudrait que soit le jeu.

Enregistrer un commentaire