dimanche 1 juin 2008

[SdA] Pillage à gogo

Marcapuce nous as concocté un scénario où une compagnie de Corsaires d'Umbar accompagné d'Haradrims débarquent sur une ancienne île elfe dont la richesse des autochtones est principalement issue de commerce de chevaux exceptionnels. Malheureusement pour les hommes du Harad, un contingent de troupes du Gondor se trouvait sur place.

Général en chef de l'armée du "Mal"

Pour remporter le scénario, chaque camp devait remporter un maximum de points de victoire, en contrôlant une colline derrière un pont, en pillant le village ou en le préservant, et en capturant les chevaux de l'île. En plus de ces objectifs généraux, chaque joueur disposait d'un objectif secret qu'il devait seul accomplir. Par exemple, mes Corsaires devaient éliminer un maximum de villageois car une rancune tenace subsistait entre l'amiral Corsaire et les autochtones.

Corsaires transportant de quoi stocker le résultat de leur pillage

Les Haradrims et les Corsaires se sont séparés pour jouer au maximum la prise d'objectifs communs et individuels. Le problème ce que face à nous une ligne de guerriers du Gondor soutenus par des Rangers du Gondor (en deuxième ligne) ont avancé de manière coordonnée (malgré la présence de 3 joueurs) dans le but de nous massacrer. Aidé par des personnages comme Boromir, les Gondoriens ont massacré les Haradrims par le tir des Rangers et grâce à la protection des armures lourdes.

Boîtes de conserve et tireurs d'élite

Le Bien a fini par triompher et leur général en chef a même obtenu le plus de points de victoire en individuel ce qui lui a permis de gagner une figurine édition spéciale du Gameday, donnée généreusement par Marcapuce.

Mon sentiment est très mitigé. Le scénario était intéressant mais j'ai vraiment l'impression qu'à aucun moment le Mal pouvait l'emporter, non pas à cause de l'équilibre du scénario mais parce que le jeu me semble réellement déséquilibré sur le plan des profils de figurines et de leur coûts. De plus nos adversaires ont joué comme il fallait et de façon optimisée. Par exemple, seulement 1/3 des figurines pouvaient avoir des armes à projectiles, et ces 1/3 étaient constituées de Rangers du Gondor qui se baladaient sur les flans ou servaient en deuxième ligne derrière des guerriers en armure lourde et bouclier.

Le Ranger c'a pique!

En revanche, contrairement à ce qui se passe souvent avec SdA, la partie ne s'est pas terminée en baston générale au centre de la table où les combattants se retrouvent en tas de pus...et cela certainement grâce au scénario.

Album photos



Enregistrer un commentaire