mercredi 21 novembre 2007

Parties multi-tables

J'aime bien organiser les choses, cela flatte mon égo. En revanche organiser un tournoi ne m'amuse pas car ma vision stricto-rigide des choses est assez éloignée de celle de la majorité des joueurs. Gérer une campagne ou une league ne me passionne pas non plus, car faire du coaching pour motiver les joueurs sur le long terme me laisse perplexe. En vérité ce que j'aime organiser par-dessus tout, ce sont des parties multi-tables qui vont durer un jour, voir deux au maximum.

Parties multi-tables
Au lieu de jouer sur une seule table, les parties sont jouées sur plusieurs tables en simultané. Les troupes peuvent passer d’une table à l’autre pour aller aider un commandant allié en difficulté.
Chaque table joue à son propre rythme sans se préoccuper des séquences de jeu des autres parties en cours.
Télécharger le document complet

Partie multi-table Infinity
Profitant d'une faille juridique concernant les anciennes exploitations minières évacuées lors de la constitution de la Zone d'Exclusion d'Ariadna, un mystérieux groupe d'investisseurs ont décidé de braver l'interdiction de l'O-12 en envoyant un groupe de mineurs exploiter à nouveau le Teseum. Furieux, Yu Jing et PanOcéanie ont recrutés des mercenaires pour saboter les nouvelles installations, mais les mercenaires se sont fait botter les fesses par une Compagnie de l'Etoile (mercenaires Nomades) recrutée par les investisseurs. Les services d'informations des deux puissances majeures ont finis par apprendre que les ingénieurs de la mine avaient mis au point un procédé original pour augmenter les capacités du minerai, elles ont décidés de faire les choses sérieusement et d'envoyer leurs propres troupes, épaulées par les mercenaires restant, pour obtenir la formule du procédé et récupéré du minerai transformé par le procédé.
Organisée au club de l'AMJH
Télécharger le document complet

Tarawax, partie multi-table Void
La planète PILA II a été contestée depuis sa découverte, par les Junkers et les Viridiens qui souhaitent exploiter les ressources piscicoles et les gisements d’hydrocarbures offshores de ce monde composé à 87% d’eau. Après le massacre de groupes de colons indépendants qui essayaient de s’établir comme pécheurs, la VASA a décidé de réglementer l’utilisation des ressources de PILA II. Les VASA se sont octroyer la gestion du spatioport qui se trouve sur une vaste île tandis que les Junkers et les Virdiens occuperont chacun un seul continent.
Depuis plusieurs mois les cargos maritimes Viridiens sombrent mystérieusement lorsqu’ils tentent de rejoindre le spatioport pour y expédier leurs cargaisons vers Viridia. Les Viridiens soupçonnent les Junkers d’avoir établi une base d’écoute sur la presqu’île de Tarawax qui se trouve non loin de la route de leurs navires marchands. L’arbitrage VASA n’ayant rien donné puisque la presqu’île se trouve sur le territoire administré par les Junkers, les Viridiens ont décidé de dépêcher sur place un régiment dans le but de détruire la station d’écoute.
Organisée au club de l'AMJH
Télécharger le document complet
Règles sur les terrains

Isandhalwanaa, partie multi-table 40k v3
Le désordre général qui règne dans l’Oeil de la Terreur a profité aux orks qui se sont lancés dans de gigantesques Kroisades Vertes. L’un de ces Chefs de Guerres a décidé de saisir l’opportunité offerte par la situation chaotique qui perdure dans la région pour s’emparer d’ISANDHALWANAA IV, une colonie impériale quelque peu éloignée de la zone de conflit.
Les orks ont bombardé Cetewaayo, la ville principale ainsi que le spatioport attenant tandis que la petite garnison impériale locale a été quasiment exterminée par la première vague d’assaut ork à l’exception d’un détachement qui a réussi s’en sortir (du moins pour l’instant) en se réfugiant dans le désert de Chakaa.
Plusieurs régiments de Garde Impériale ont été envoyés sur place pour empêcher les orks de se saisir de la capitale et de maîtriser le spatioport. La garnison impériale locale a reçu l’ordre de se retrancher dans un avant poste et de résister coûte que coûte à l’envahisseur ork, monopolisant et fixant ainsi de nombreuses troupes ennemies.
Organisée au club de l'AMJH
Télécharger le document complet
Enregistrer un commentaire