jeudi 23 février 2017

[Batman Miniature Game] Chasse aux décors et resoclage


Après avoir visionné les vidéos de +Bawon Samdi, je me suis mis à fouiller dans mes décors pour voir ce qui pourrait être adapté pour représenter la ville de Gotham, de Central City ou de Star(ling) City. J'en ai aussi profité pour resocler du Clix. 

Le plus dur restera à faire : monter et peindre la bande de l’Épouvantail et les quelques compléments que j'ai commandé.


Arrow affronte les Lascars
Bat-family

Les Speedsters sous l'oeil des Thanagariens
Quel est cet étrange phénomène ?

Les Pulp Cirty pourraient avoir leur utilité



mercredi 22 février 2017

[Batman Miniature Game] Premier test

Depuis mon adolescence, je suis assez fan du genre Super-héros au travers de mes lectures comme Strange, Spécial Strange et autres titres. Dés que je le pouvais, je basculais dans l'univers DC. Je suis allé voir les films et surtout j'ai regardé les séries DC (Arrow, Flash, Legends of Tomorow). D'ailleurs mon intérêt pour le personnage de Green Arrow, de Flash et de leur teams respectives provoque l'hilarité de mes camarades de jeu. 

Côté jeu de rôle, j'ai pratiqué DC Heros de Mayfair Games, Superworlds et Villains and Vigilantes (un peu) et j'aimerai tenté Mutants & Masterminds. Côté jeu de figurines, à part Pulp City, rien ne m'avais jusqu'à présent emballé (et surtout pas les jeux Clix)

J'avais acheté Batman Miniature Game, un peu sur un coup de tête et je me languissais d'y jouer. Tel l’Épouvantail, j'ai manipulé l'esprit malléable de Jason le Peintre qui m'a emprunté les règles, les as lues, les as commandés ainsi que quelques figurines et m'a initié.

C'est donc avec Flash (un magnifique cadeau de Jason) et Hawkgirl que j'ai affronté le Joker et sa bande. Vous pourrez lire le message de Jason sur la partie, mais très franchement, malgré l'heure tardive je me suis amusé et surtout j'étais totalement immergé dans le jeu.

Les règles sont bien faites et au final, pas si compliquées que je le pensais (une fois que l'on s'est un peu préparé pour bien appréhender ses troupes) avec une mention spéciale pour la phase de Force Véloce originale mais dangereuse.

J'ai commandé quelques figurines et je vais resocler mes clix les plus adéquats. Belle découverte !

mercredi 15 février 2017

[Starfire] Retour aux souces

Est-ce un excès de nostalgie doucereuse ou une réelle lassitude des jeux modernes, mais j'ai eu envie de rejouer à d'anciens jeux qui dans mes souvenirs tiennent une place de choix.  J'ai donc racheté en pdf Starfire que j'ai beaucoup pratiqué dans le passé, notamment en campagne. Un ami m'avait fais découvert la première édition puis nous avions basculé dans la deuxième complété par le supplément de campagne (création de vaisseaux, exploration et gestion économique). J'avais lâché l'affaire avec les éditions suivantes que je trouvais trop compliquées.

Ce jeu de combat spatial est sans égal avec une activation par impulsion et surtout avec un profil de vaisseaux basé sur des lettres qui représentent les systèmes que l'on raye au fur et à mesure des dégâts. Le système pouvait sembler archaïque lorsque gardait ses œillères (et là je pense à un crétin de mon club de jeu).

J'ai donc rejoué (en mode solo), et...je me suis éclaté. Ce n'est donc simplement un sentiment de regret illusoire sur les plaisirs disparus des temps passés, mais la confirmation qu'à une époque, les jeux étaient moins sexy mais plus profonds. 

Pour autant, il faut reconnaître que la faisabilité d'un jeu en solo à Starfire est assez limité dès que l'on joue des flottes importantes.

jeudi 2 février 2017

[Dungeon Saga] Face à Mortibris (enfin pas encore)


La campagne initiée début 2016 avait tournée court car l'équilibre des scénarios nous avait semblé précaire et les règles du Compagnon avaient un goût de pas fini.

Grâce à  Jason le Peintre, je vais pouvoir retenter l'aventure avec trois autres compères (un voleur humain, un prêtre halfelin et un magicien sylphide) et cette fois-ci je serai joueur (une salamandre paladin).


Le premier scénario de la campagne "La quête du roi Nain" s'est soldé par un échec avec la mort de notre magicien (un grand classique) mais, nous les joueurs, on pense pouvoir y arriver. Une heure de campagne de perdue mais nous allons donc retenter l'aventure. Et puis ma salamandre qui n'a pas réussi à convaincre les clients du bordel local de stopper leur vie de débauche doit démontrer sa foi.

Concernant la défaite, j'ai ma part de responsabilité car convaincu que défoncer la dernière porte permettait de gagner le scénario, j'en ai fait du petit bois avec l'aide de Pyrolisa, ma déesse. Sauf que ce n'était pas la fin mais l'ouverture vers une salle pleine de zombies. Le Seigneur du Mal nous a berné mais n'est-ce pas là sa fonction première ...