mercredi 12 octobre 2016

[Ghostbusters] Who you gonna call ?


Pour mon anniversaire, JarChar et Jason le Peintre m'ont offert Ghostbusters: The Board Game et avec en plus les ghotsbusters peints par Jason (on ne le surnomme pas le peintre pour rien).


Le(s) film(s) font parti de ceux qui ont marqué ma jeunesse et je suis très attaché à la licence et aux acteurs. Je fus donc ému (et ce n'est pas souvent) et heureux de ce présent...d'autant plus que l'on peut y jouer en solitaire (même si à la base, le jeu est sur un mode collaboratif). Attention, le jeu est basé sur le look & feel du dessin animé et pas des films.

Les mécanismes sont simples mais demandent un peu de temps à bien appréhender. Le jeu est organisé en campagnes elles-mêmes structurées en scénarios qui se suivent et de difficulté croissante. Il va falloir conduire ECTO-1, piéger des fantômes et les renvoyer dans leur dimension tout en évitant de se faire slimer (c'est quasiment impossible ;-)) et fermer des portails. Chaque casseur de fantômes (Venkman, Spengler, Stantz et Zeddemore) dispose de deux actions par tour et de manœuvres gratuites et en plus de ses capacités qui se développent au fur et à mesure qu'il monte en points d'expérience et progresse de niveau. Certains fantômes sont faciles à capturer mais d'autres sont plus coriaces et en plus ils peuvent se combiner (deux fantômes de classe I deviennent un classe II s'ils sont sur la même case).

Même si le nombre de scénarios est conséquent, les fans arrivés au bout du jeu peuvent continuer leur cassage de fantômes grâce au générateur de scénarios.

En revanche, le jeu possède un gros bug : il n'est pas interdit de croiser les flux des packs à protons !
Enregistrer un commentaire