lundi 10 août 2015

[Frostgrave] A cause de Jason...

...et de son article, je me suis intéressé à un jeu que j'avais totalement zappé : Frostgrave, Fantasy Wargames in the Frozen City. Et pourtant les jeux d'escarmouches, c'est ce que je préfère, enfin surtout ceux qui n'ont eu aucun avenir ou peu de succès (Rusted Heros, Warcanto, Ruination, GROMM, Battlemage).

Ce jeu d'Osprey permet de jouer un mage, son apprenti et leur escorte dans la recherche d'artefacts magiques se trouvant dans une ville en ruine congelé. Le problème c'est que le mage n'est pas le seul à vouloir récupérer des objets magiques. Le mage et son apprenti appartiennent à l'une des 10 écoles de magie existantes (chromomancien, élémentaliste, enchanteur, illusioniste, nécromant, sigiliste, devin, invocateur, thaumaturge, sorcière) et leur escorte est composée de mercenaires allant des criminels aux chevaliers...à chacun son style.

Le livre fait moins de 140 pages, tout en couleur et joliment illustré par des dessins et des photos de figurines. En effet pour compléter le jeu, North Star Military Figures propose toute une gamme de figurines, même si les milliers de figurines de fantasy existantes doivent pouvoir faire l'affaire.

Côté système de jeu, l'accent comme on peut s'en douter est mis sur la magie. Le magicien doit choisir des sorts dans son école, dans celles avec qui il est aligné et parmi ceux qui sont neutre. Le mode campagne permet d'en acquérir de nouveaux, y compris dans les écoles opposées. Les figurines sont définis par un profil comportant les attributs suivants : Déplacement, Combat, Tir, Armure, Volonté et Points de vie. On est en terrain connu. Outre le mage, son mini-lui, la bande peut contenir jusqu'à 8 mercenaires d'horizons variés.

Une des originalités du jeu vient de son phasing : le mage (et les figurines de son escorte autour de lui) agit en premier, puis son apprenti puis les membres de son escorte qui n'ont pas encore été activé et enfin les monstres (du rat géant au zombi).

La résolution des attaques se fait avec 1d20 + Combat ou 1d20 + Tir. On compare les résultats de chaque protagonistes : celui qui obtient le résultat le plus élevé remporte la passe d'arme. C'est chouette parce que les jeux de figurines avec d20 ne sont pas si nombreux (depuis Warzone et Chronopia).

Au final, le jeu n'a rien de révolutionnaire mais il me plait bien (je n'y ai pas encore joué). Il est tout à fait indiqué au jeu en campagne, il est écrit dans un anglais accessible et tout "bon joueur" possède forcément des figurines adaptées.

A tester d'urgence...

3 commentaires:

Jason le peintre a dit…

Mwouuuuahahahahahaahahaha... rire démoniaque.

Tazdechartres a dit…

ahr, c'est malin!
J'ai craqué et j'ai commandé le bouquin, et du coup j'ai été très agréablement surpris par la qualité du produit(je parle du livre en lui même,pas du jeu)et je suis particulièrement pressé de voir ce que ça donne sur la table, d'autant que pour une fois ça ne me coutera pas grand chose en termes de décors et de figurines. Je lorgne déjà sérieusement du coté des extensions existantes, votre propagande est bigrement efficace lord Raskal ;-)

Raskal Raskalis a dit…

Ah ah ah ... mon pouvoir d'influence est toujours là... je n'ai pas perdu mon mojo...même s'il s'appelle Jason.