dimanche 25 septembre 2016

[Relicblade] Premier test (en solo)

Chaque camp se trouve dans un coin du champ de bataille

 Un message de FAM sur Warmania a attiré mon attention sur Relicbladeun petit jeu fort sympathique d'escarmouche fantasy qui permet de se délasser à moindre frais et réutiliser la masse de figurines que je possède déjà. J’aime beaucoup le graphisme coloré et charmant (même si les règles et les profils de figurines sont en noir et blanc).  On peut acheter les règles (32 pages) et les cartes de profils en pdf pour pas cher ainsi qu'une édition papier et même une boîte de jeu pour deux joueurs à 100$. Un inévitable KickStarter verra le jour en octobre, pour développer la gamme de figurines notamment. 

Chaque camp (des aventuriers humains contre des orques à groins de porc) vont s’affronter sur une table de 60cm x 60cm dans l’objectif de récupérer une relique qui se trouve au centre de la table. Chaque camp se déploie à 4’’ de coins de table opposés. Par défaut les camps ont un budget de 100 points à dépenser en troupes et améliorations diverses : capacités tactiques,  potion, objet, arme ou sort (certaines améliorations ne peuvent être utilisées qu'une seule fois). 


Pour mon premier test je suis parti sur les 4 héros de base : 1 chevalier, 1 prêtre, 1 voleur et 1 druide (qui peut se transformer en ours). Face à eux quelques orques orientés corps à corps.

Les joueurs activent à tour de rôle leurs figurines et une fois que tout le monde a agi, intervient une phase de récupération qui permet de remettre d'aplomb une figurine mise hors de combat.


Le scout orque est tombé dans un piège en traversant la passerelle et il est mort directement


Chaque figurine dispose en moyenne de 3 ou 4 dés d’action qu’il va dépenser pour se déplacer, combattre, interagir avec le terrain, récupérer une relique, booster un jet (Focus) ou se mettre sur la défensive (Esquive). Certaines figurines ont des actions spécifiques comme Commandement pour le chevalier ou l'invocation d'une arme spirituelle pour le prêtre (les joueurs de D&D seront en terrain connu).

Pour attaquer il faut lancer un nombre de dés d’action indiqué par l’arme et atteindre ou dépasser un seuil. Si l’attaque a réussi, l’attaquant lance un D6 plus le bonus de dégât et le défenseur lance un D6 plus son bonus d’armure. Le défenseur se prend en dégâts la différence des deux jets (les figurines ont entre 4 et 6 points de vie). Il est possible de lancer un dé supplémentaire grâce à l'action Focus et de lancer un dé supplémentaire lors de la défense si le jouer a dépensé une de ses actions pour une esquive. 

Le druide s'est transformé en sanglier et a étripé l'orque qu'il avait au tour d'avant immobilisé par un sort
Le jeu tourne bien : c'est rapide, réellement amusant avec des rebondissements et des interactions et j'ai fini par remporter la partie contre moi-même. Grande victoire !  Il est très facile de scénariser les parties et l'ombre du jeu de rôle plane sur Relicblade ce qui n'est pas sans me déplaire.  Pour pleinement profiter du jeu, il faut du terrain permettant d'escalader et de sauter et prévoir du terrain dangereux pour pimenter le tout.

Le voleur a récupérer une relique

Enregistrer un commentaire